Film à (re)voir : Coach CARTER

Les américains sont les maîtres pour vous faire rêver, l’histoire vraie d’un coach qui réussit à faire de son équipe de tocard, l’une des meilleures.

Il faut dire que ces histoires sont légion dans les films qui traitent du sport. Le meilleur de tous est surement ROCKY, ou un américain fils de parent émigré italien, qui fait des petits boulots pour survivre a la chance de combattre le champion du monde.

Coach CARTER est dans cette veine, ou comment faire des ânes des chevaux de courses.

Coach Carter joué par Samuel L Jackson, est un film américain de Thomas Carter sorti en 2005. Le film est basé sur une histoire vraie, celle de Ken Carter, entraîneur de basket-ball au lycée (High School) de Richmond (Californie, États-Unis). Cet entraîneur avait fait les gros titres des journaux locaux en 1999 après avoir réalisé une belle série de matchs sans défaite tout en surpassant ses prédécesseurs en matière de résultats académiques pour ses joueurs.

Ken Carter, qui se décrit volontiers comme « un petit gars du Mississippi », a grandi dans une fratrie de sept soeurs et un frère. Après que sa famille se fut installée à Richmond, en Californie, Carter rallia l’équipe de basket du lycée, au sein de laquelle il joua de 1973 à 1977. C’est ce même établissement qu’il ferait entrer avec lui dans les annales de ce sport, en 1999.
Il avait imaginé un contrat dans l’intérêt des joueurs, afin que ceux-ci se sentent personnellement responsables de leur avenir, et pour leur inculquer le respect du à leurs coéquipiers. L’engagement signé par chaque jeune et ses parents stipulait que le joueur devait assister régulièrement aux cours, être toujours assis au premier rang, porter une chemise et une cravate les jours de match et avoir une moyenne suffisante pour prétendre à une bourse d’athlète.

Ken CARTER

Il devint célèbre en 1999 après avoir renvoyé ses joueurs à leurs chères études, déclarant forfait 2 matchs de suite alors que l’équipe était invaincue, parce que ces derniers n’avaient pas obtenu des résultats scolaires suffisants.

Moment fort dans le film, son discours sur la peur :

« Notre peur la plus profonde n’est pas d’être inaptes, notre peur la plus profonde est d’avoir un pouvoir extrêmement puissant.

C’est notre propre lumière et non notre noirceur qui nous effraie le plus.

Nous déprécier ne servira jamais le monde et ce n’est pas une attitude éclairée de se faire plus petit qu’on est en espérant rassurer les gens qui nous entourent.

Nous sommes tous conçus pour briller comme les enfants.

Cette gloire n’est pas dans quelque uns elle est en nous et si nous laissons notre lumière briller nous donnons inconsciemment aux autres la permission que leurs lumières brillent.

Si nous sommes libérés de notre propre peur, notre présence suffit alors à libérer les autres. »

 

 

Coach CARTER est disponible sur NETFLIX

Vous pourriez aussi aimer